Accueil
Le Rwanda
La Communauté
Le Projet
Financement
Qui sommes-nous ?
FAIRE UN DON

OBJECTIFS


Accueillir et soulager les personnes les plus vulnérables, abandonnées, sans familles ou celles qui ont des familles trop pauvres pour les prendre en charge, spécialement celles qui ont des maladies incurables comme le VIH/SID :



Ce projet bénéficie des accords unanimes de toutes les autorités civiles et religieuses.


LE PROJET EN DETAIL

 
Le Projet d’un centre d’accueil pour les personnes les plus vulnérables dénommée
« Maison Notre Dame de Compassion (MNDC)» de NYAMATA est initié par la Congrégation des Sœurs Hospitalières de Sainte Marthe et vise la prise en charge des personnes vulnérables non accompagnées, des malades porteurs de maladies incurables, spécialement du VIH/Sida et n’ayant pas de familles ou ayant des familles trop pauvres pour les prendre charge. 
 
Le présent projet vise la prise en charge de ces personnes dont la vulnérabilité est évidente et qui, par conséquent, sont en danger si rien n’est fait pour leur venir en aide.  La prise en charge concerne toutes les catégories de personnes : adultes et enfants non accompagnés.
 
Il s’agit d’un projet sans but lucratif et à caractère social et humanitaire.  De plus, il vise
la perpétuation de la mission de la Congrégation des Sœurs Hospitalières de Sainte Marthe : Servir les malades et les pauvres les plus délaissés. Le projet sera implanté à NYAMATA dans le district de BUGESERA et compte avoir une capacité d’accueil estimée à 90 personnes.
 
Pour atteindre ses objectifs, la Maison Notre Dame de Compassion sera organisée comme suit :
 

AXES D’INTERVENTION

 
Les axes principaux du projet sont les suivants :
 
Sante_ : le projet assurera les premiers soins aux personnes hébergées grâce à l’infirmerie installée au sein du centre d’accueil, prendra en charge les frais médicaux encourus dans les hôpitaux et dans les centres de santé, assurera les services de garde-malades et enfin paiera les assurances-maladies auprès des Mutuelles de santé en faveur des personnes hébergées.

Conseil : Prise en charge psychosociale (Ecoute et conseil)

Réintégration familiale : l’objectif du centre ne sera pas de prendre en « otage » les personnes accueillies. Ainsi, les personnes hébergées susceptibles de réintégrer la vie familiale seront libres de le faire. Le projet interviendra dans le processus de réintégration et dans la mise en place des mesures d’accompagnements des personnes réintégrées dans les familles.


PRINCIPALES ACTIVITES

 
Pour mettre en œuvre le projet, les activités suivantes sont à réaliser : 

Avant le démarrage du Projet (Travaux préparatoires) :

 
Pendant l’exécution proprement dite du Projet :
 
Après le démarrage effectif du projet, les activités principales de routine du projet seront les suivantes :





RESULTATS ATTENDUS


Les résultats attendus du projet consistent à réduire, dans les limites des moyens mis en œuvre par le projet, les pertes en vies humaines dues à l’absence de prise en charge des personnes en situation vitale compliquée ou du moins, à aider ces personnes à bien passer leurs derniers jours de vie.

Le projet prévoit qu’au maximum 90 personnes seront accueillies et prises en charge de façon permanente dont 30 enfants et 60 adultes.

LE PROJET EN IMAGE




LE PROJET ET SON COUT


DESIGNATION MONTANT en €

Installation du chantier 4 046
1 Bâtiment FEMMES 80 929
2 Bâtiment HOMMES 86 112
3 Bâtiment ENFANTS 86 763
4 Chapelle 33 646
5 Salle Polyvalente 47 184
6 Réfectoire & Cuisine 88 791
7 Infirmerie 42 119
8 Bloc Administratif 24 585
9 Bloc sanitaire 20 895
10 Aménagement, clôture, guérite, jardin et jeux d'enfants 37 673
11 Imprévus 5% du coût des travaux 27 637

TOTAL GENERAL 580 383

La congrégation possède déjà la parcelle destinée à la construction des bâtiments et aux activités agricoles. La parcelle a 2 ha de superficie et vaut six mille deux cent cinquante euros (6 250 euros).  Les travaux de clôture sont réalisés (comptabilisés au projet pour une valeur de 27 330 €).

La Congrégation fournira une partie du personnel au projet (l’effectif du personnel à fournir au projet par la congrégation est à déterminer).


Les travaux sont en cours :



GrandParloir.png
Le grand parloir


La buanderie




Le bâtiment des femmes



Pour l’instant, seul le bâtiment des FEMMES est financé !

Malheureusement, la structure ébauchée ne peut être mise en fonction sans les moyens indispensables que constituent cuisine et réfectoire par exemple. L’URGENCE EST LA.